5 Bonnes Raisons de Regarder The Honourable Woman

Synopsis: Nessa Stein, la fille d’un marchand d’armes anglais sioniste, hérite de la compagnie de son père. Elle décide alors de changer son activité, se retrouvant mêlée à une conspiration mondiale.
The Honourable Woman est de loin ma série préférée de l’été. Mais pourquoi devriez-vous la regarder ? Je pense qu’il y a une infinité de raisons pour se laisser tenter par ce thriller avec Maggie Gyllenhaal, mais je vais séléctionner les 5 meilleures, rien que pour vous.

1. Maggie Gyllenhaal

L’actrice américaine aperçue dans The Dark Knight est d’une justesse et d’une élégance incroyable, à chaque scène. On peut également reconnaître que son accent anglais est très bon, malgré le fait qu’elle soit américaine. Qui plus est, le thriller est habituellement réservé aux personnages masculins; alors que The Honourable Woman est tout le contraire: le rôle principale est tenue par une femme, et la plupart des autres personnages importants sont des femmes.

2. La série évite le manichéisme

Maggie-Gyllenhaal-on-location

Ceux qui sont persuadés qu’Israël est exempt de tous reproches et que le Hamas équivaut au Diable: cette série n’est pas pour vous.

Ceux qui sont persuadés que le Hamas est exempt de tous reproches et qu’Israël équivaut au Diable: cette série n’est pas pour vous, non plus.

La série refuse de considérer tel ou tel camp comme mauvais. Tout le monde a quelque chose à se reprocher, même les Américains (oui oui). L’obstacle à une paix entre Israël et Gaza est dans tous les camps, jamais tel ou tel acteur géopolitique est considéré comme le bouc émissaire. The Honourable Woman est une série très intelligente, qui réussit à utiliser un conflit pour montrer les émotions et les tourments de ses personnages.

3. Le style

The Honourable Woman

Dans cette série, les vêtements ont presque le premier rôle. Non non, cette affirmation n’est pas du tout réductrice, tant l’habillement des acteurs, et surtout celui de Maggie Gyllenhaal semble avoir été choisi avec minutie pour chaque scène. Les vêtements sont également un très bon moyen dans la série de mémoriser quel personnage secondaire est qui, tant ils sont marquants. Le lecture de cet article du Guardian vous l’expliquera mieux que moi.

4. La durée

Emerging from the sidelines … Atika Halabi (Lubna Azabel).

The Honourable Woman étant une mini-série, elle n’est composée que de 8 épisodes. 8 épisodes d’une heure, et puis s’en va. Ici, pas besoin de réserver des heures et des heures pour cette série, ni de s’engager pour une durée de 5 ou 6 ans. Ce format permet également aux scénaristes de ne pas se perdre dans des intrigues à rallonge, souvent peu efficaces.

5. Vous allez pouvoir vous la péter

Tobias Menzies as Nathanial Bloom in The Honourable Woman

Comme vous l’aurez remarqué, on a pas beaucoup entendu parler de The Honourable Woman en France. La regarder vous procurera donc un petit plus en soirée, un petit plus élitiste. Quand les uns et les autres désigneront True Detective ou Fargo comme leur mini-série préférée de 2014, vous allez déjà pouvoir leur répondre que ces deux séries sont des anthologies, et que la meilleure mini-série de l’année, c’est bien The Honourable Woman.

Bref, bon visionnage à vous !

Sherlock, l’adaptation géniale

Je tiens à vous informer qu’il n’y aura pas de spoilers dans cet article !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une série qui me tient vraiment à coeur, Sherlock de la BBC.  Vous pouvez juger mon amour pour cette série rien qu’en voyant que je lui ai mis 10/10 sur SensCritique.com et qu’elle est 3ème dans mon Top 10 Séries (http://www.senscritique.com/liste/Top_10_Series/322665). Je suis d’ailleurs en train de la revoir et j’y prends beaucoup de plaisir, découvrant de nouvelles choses à chaque épisode.

Sherlock est la dernière adaptation en date des romans de Sir Arthur Conan Doyle. Sa particularité ? Son action se situe à notre époque, c’est donc une adaptation moderne. Créée en 2010 par Mark Gatiss et Steven Moffat pour la BBC, cette série comporte pour l’instant 6 épisodes d’1h30 répartis en 2 saisons. Le pilote original était long de 60 minutes avant que la BBC ne commande 3 épisodes. C’est à ce moment là que les créateurs ont décidé d’adopter le format d’1h30 par épisode.

Sherlock est avant tout une série policière, digne des meilleures. A chaque épisode une enquête différente mais toujours avec des personnages récurrents (je ne vous en dirai pas plus, sous risque de vous spoiler). Plusieurs histoires écrites par Sir Conan Doyle sont souvent réunis dans un seul et même épisode, ce qui donne un cocktail explosif et très intéressant. L’action se situe donc à Londres (ma ville préférée), Sherlock et John sont souvent amenés à visiter des endroits connus de la ville.

Je tiens à saluer le scénario très réussi de cette série. Steven Moffat (show-runner de Doctor Who) et Mark Gatiss font ici du très bon boulot et respecte aussi l’oeuvre de Sir Conan Doyle.

En plus d’être une bonne série policière, Sherlock nous dresse un portrait très convaincant du couple Sherlock/John. Ici, Sherlock est presque associal tandis que John essaie de l’aider (sans trop de succès). Etant une série anglaise, l’humour est très présent dans Sherlock et on ne peut qu’adorer !

Sherlock est aussi la série qui a révélé Benedict Cumberbatch (dans le rôle de Sherlock Holmes) et qui a confirmé Martin Freeman (John Watson) qui est apparu dans la trilogie Cornetto, le Hobbit ou encore H2G2: Le Guide du Voyageur Galactique. On retrouve aussi Mark Gatiss, co-créateur de la série dans le rôle de Mycroft Holmes ainsi qu’Andrew Scott qui interprète (génialement) Jim Moriarty, petite mention spéciale à la scène dans la piscine où il pousse son jeu très très loin ! On retrouve comme actrices féminines Una Stubbs dans le rôle de Mrs Hudson (elle me fait beaucoup rire) et Louise Brealy pour jouer Molly Hooper qui travaille à la morgue (Sherlock s’y rend souvent).

Je pense qu’on peut dire que Sherlock est une série presque parfaite, la perfection n’existant pas. Elle réunie tous les éléments d’une bonne série: un bon scénario, du suspens, des personnages poussés, un humour en grande quantité et bien d’autres encore ! Comme je l’ai dit plus haut, pour moi Sherlock c’est un 10/10. La saison 3 commence le 1er janvier prochain et j’ai vraiment hâte.

J’espère que cet article vous aura plu et comme toujours, vous pouvez me retrouver sur BetaSeries (www.betaseries.com/membre/Anto_Lang/) et sur SensCritique (www.senscritique.com/Antonin1). Le prochain article que je publierai sur le blog sera sûrement un article sur le Nexus 5 (smartphone sous Android) que je vais recevoir à Noël.

A la prochaine !

PS: Cet article sera sûrement publié aussi sur le blog de rd69ig , que je vous recommande: http://blog.rd69ig.tk/