The Good Wife: you’ve been served

Plus on aime quelque chose, plus en parler est difficile. On a peur de ne pas rendre hommage à ce que l’on adore, de ne pas trouver les mots, ou même d’être trop admiratif. Pour moi, The Good Wife fait partie des séries dont j’ai du mal à parler. Elle est l’une des meilleures séries du moment, si ce n’est la meilleure. Ce dont je suis sûr, c’est que The Good Wife est le meilleur drama actuel, issu de networks.

The Good Wife est une série judiciaire, diffusée depuis 2009 sur CBS. Elle fait partie de la catégorie des procedurals, mais ne se contente pas seulement de montrer une affaire (judiciaire, donc) par semaine, mais va bien plus loin, en explorant, par exemple, les arcs narratifs principaux, comme la vie de cabinet à Lockhart/Gardner, ou encore la vie privée des protagonistes. Alicia Florrick est le personnage principal de cette série. Le jour où son mari, Peter, qui est procureur du Cook County (Illinois), est condamné à 10 mois de prison pour avoir engagé des prostituées avec l’argent de l’Etat, elle se voit obligée de recommencer à travailler (alors qu’elle avait arrêté de travailler pendant 13 ans pour s’occuper de sa famille). Will Gardner, un de ses amis universitaires, lui offre un poste au cabinet Lockhart/Gardner.

Ce qui impressionne durant les premiers épisodes de The Good Wife, c’est à quel point tous les personnages sont travaillés, et sont à peu près intéressants. Ceux qui ont le plus de temps à l’écran sont, bien entendu, les collègues d’Alicia (Diane, Will, Cary, David, Kalinda, etc), mais également sa famille. On a notamment les enfants d’Alicia, Zach et Grace, qui apportent un vrai plus à la série, ainsi que sa mère, Veronica, et son frère, Owen. Autour de Peter, également, on a sa mère, Jackie, qui est très importante à ses yeux, mais aussi son conseiller: Eli Gold. (interprété par Alan Cumming). Comme je l’avais écrit dans mon Top 5 des personnages de séries TV, c’est l’un de mes personnages de séries préférés. Il est pleinement investi dans son métier, ce qui donne lieu à plusieurs accès de colère par épisode. Grâce à cette multitude de personnages, on ne s’ennuie jamais dans The Good Wife. Il y a tout le temps une intrigue à se mettre sous la dent, soit une affaire judiciaire, soit un problème familial, ou encore une intrigue politique: c’est passionant.

wallpaper_2119343720

Qui dit affaire hebdomadaire, dit guest-stars à foison. Mes préférés sont notamment Michael J. Fox (photo ci-dessus), excellent en avocat détestable, et Carrie Preston, en avocate un peu folle cette fois-ci. Egalement, chaque épisode est différent, on ne s’ennuie jamais. Une fois ce sera une affaire criminelle, une autre fois une affaire de divorce, ou encore une class-action. Le temps consacré à l’affaire de la semaine est très équilibré avec le temps consacré à l’intrigue principal, tout est en finesse. The Good Wife n’est jamais racolleuse, tout est fluide et bien introduit.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, The Good Wife n’a jamais gagné d’Emmy Awards. Pourtant, ce n’est pas faute de le vouloir: CBS fait campagne chaque année auprès des voteurs pour les convaincre, une méthode encore sans succès. Un des arguments les plus souvent avancés: le nombre d’épisodes produits. Chaque saison de The Good Wife compte plus de 20 épisodes, tous de très grande qualité, alors que les séries récompensées en comptent la plupart du temps moins de 12.

Eli Gold, énervé par les résultats de The Good Wife aux Emmy Awards

The Good Wife est l’une des (trop) rares séries qui s’améliorent au cours des saisons. C’est pourqoi je voulais revenir sur le 5ème épisode de la saison 5: « Hitting The Fan », qui est pour moi le meilleur épisode de la série et l’un des plus importants de cette saison. Cet épisode m’a tenu en haleine pendant les 40 et quelques minutes qui le composent. Le jeu d’acteur était au plus haut, notamment dans les interactions Alicia-Will (Julianna Margulies-Josh Charles). Ceux qui regardent la série comprendront pourquoi cet épisode est mon préféré.

Contrairement aux préjuges, oui, CBS peut produire une séries de haut volet. The Good Wife est pour moi le meilleur drama actuellement diffusé sur un network américain (CBS, FOX, NBC, CW, ABC). Comme je le disais plus haut, la saison 5 est pour moi la meilleure, et la série ne cesse de s’améliorer. Vivement la saison 6, qui arrivera le 21 septembre prochain.

Publicités

Veronica Mars: she’s a marshmallow

Voilà, j’ai enfin fini de rattraper la série pour adolescents la plus culte des années 2000: Veronica Mars. J’ai même vu le film, sorti en mars dernier, hier. Il ne me reste donc plus que le livre The Thousand-Dollar Tan Line à lire pour compléter mon exploration de l’univers de notre blonde préférée.

Pour ceux qui ne connaissent pas la série, Veronica Mars est apparue en 2004 sur la chaîne américaine UPN, qui a disparu depuis. Elle traite du quotidien de Veronica Mars (interprétée par Kristen Bell), entre le lycée, son boulot de détective privé avec son père, et de ses amours. A première vue, Veronica Mars a tout l’air d’un teen show basique et sans intérêt. C’était sans compter sur l’univers très riche développé par Rob Thomas durant ces 3 saisons. Tous les personnages sont travaillés et pertinents, un peu à la manière de l’écriture de Joss Whedon (qui apparaît d’ailleurs dans l’un des épisodes).

« Easygoing Veronica Mars. That’s what the kids at school call me. »

wallpaper_1949774073

Au cours des 3 saisons de Veronica Mars, en plus des intrigues épisodiques, on suit plusieurs grandes enquêtes. Le meutre de Lily Kane, la meilleure amie de Veronica, en saison 1; un accident de bus pas si accidentel en saison 2; et une affaire de viols en série (ainsi qu’une affaire de meutre, plus tard dans la saison), en saison 3. Malheureusement, Veronica Mars a été victime de la CW, qui l’a annulée et ne lui a jamais proposé une 4ème saison.

Veronica Mars est définitivement une série moderne, proposant une réflexion sur plusieurs terrains: la lutte des classes, le sexisme, la corruption, l’échec scolaire, etc. Rob Thomas va donc beaucoup plus loin que la simple série pour adolescents, en y intégrant des propos graves. L’ambiance qui pèse sur Neptune (ville ou se déroule la série) est parfois légère, mais très souvent lourde et malaisante.

« You’re a marshmallow, Veronica Mars. A Twinkie. »

Les relations entre les personnages sont très intéressants. Notamment la relation entre Veronica, et son père, Keith, qui est développée sur les 3 saisons. J’aime bien également la relation entre Veronica et Logan, même si elle peut paraître redondante à certains moments.

 Kristen Bell est véritablement l’âme de la série, habitant chaque scène où elle est présente, largement au dessus du reste du casting. Elle peut nous émouvoir, nous énerver, nous faire exploser de rire ou encore nous donner envie de devenir détective privé à Neptune. Elle est horriblement cynique, déballant des one-liners à la pelle, certains devenus cultes.

wallpaper_181830529

Même si la série n’a jamais eu le droit à une 4ème saison, grâce à la loyauté des fans, à leur générosité ainsi qu’à la volonté de l’équipe originale de continuer l’aventure, une campagne Kickstarter a donné naissance à un film sorti en 2014, 7 ans après la saison 3. On y retrouve à peu près tous les acteurs de la série, pour notre plus grand plaisir. Je l’ai regardé un jour après avoir fini la série, je n’ai donc pas pu pleinement savourer le plaisir de retrouver les personnages comme les autres fans qui ont, eux, attendu plusieurs années. Cependant, retrouver l’univers de Veronica Mars en film est très plaisant. L’intrigue principale, assez médiocre, est un prétexte pour réunir les différents personnages de la série. J’ai capté beaucoup de références à la série, ce qui fait plaisir. Rob Thomas a clairement conçu ce film comme un film fait par les fans (du fait du financement) et pour les fans. La fin laisse la porte grande ouverte à une suite, soit en film, soit en série TV, ce qui a ravivé mes espoirs.

Veronica Mars est vraiment une série qui a marqué son époque, et qui laisse derrière elle un univers riche, complexe, et adulte. Je ne sais pas comment j’ai fait pour rater cette série excellente, qui rentre dans mon Top 20 Séries TV assez facilement. Je la recommande à tout le monde, et pour ceux qui veulent la découvrir, le coffret des 3 saisons est à 30€ sur Amazon.